Patrimoine local

Nature, lumières et pierres médièvales

L’alignement de maisons aux crépis divers, colorés et aux volets peints, qui fait partie intégrale du lit de l’Arize, surprend immédiatement et agréablement le visiteur, de par sa perspective, sa lumière et sa beauté.
Derrière ce très bel écran, se cache le coeur des Bordes au caractère moyenâgeux, avec ses ruelles, ses « cantous », ses escaliers empierrés, ses maisons à colombages, ses clés de voûtes datées ou sculptées d’armoiries, ses niches et ses porches et enfin ses merveilleuses et très anciennes portes en bois de style roman.
Au sommet de cet enchevêtrement de toits aux tuiles rouges et vieillies par le temps, se trouve un agréable point de vue sur le village et la vallée : le plateau de la Chapelle. Situé sur l’emplacement de l’ancien château-fort, il ne reste de ce dernier qu’un pan de mur avec ses meurtrières et ses fossés de protection. Le clocher qui surplombe le tout est de construction récente (1936).
Suite à la lecture de l’histoire des Bordes, il est à remarquer l’opposition de lieux entre le temple (place Napoléon Peyrat) situé à l’est sur la rive gauche de l’Arize et de l’église Saint Jacques bâtie à l’opposé, sur la rive droite.
Les hameaux dépendants du village (Rébaillou, les Mances, Lagrémounal, Lapeyreire et les Bourrets), ont chacun leur originalité et méritent la promenade. Trois châteaux de styles et d’origines différentes, construits entre le XIVème et le XVIIIème siècle, aujourd’hui propriétés privées, sont visibles d’un peu partout sur la commune : il s’agit des Salenques (détruit par un incendie en 1997), Marveille et Ligny.
Les fontaines de Pignot, de Rousségot, de Saint Pey, le puit couvert des Bourrets méritent le détour des curieux. Ne pas oublier également pour les marcheurs de longer les ruisseaux de Marveille d’en haut, de Rousségot, de Biscagne, des Laques, des Fittes, de Friquet, de Porte Cluse, de Malaquit, du Coumpagnou baïch et du Bartaragnas.
Il n’est pas interdit, non plus, de suivre quelques chemins balisés qui vous conduiront au Carla, à Castéras, à Sabarat, à Campagne et au Mas d’Azil. Sur ce dernier parcours, au niveau des Bades et au dessus sur la crête, des orris restaurés et des mauriens redressés s’offrent à tous. Dans le voisinage immédiat, le panorama est magnifique.